Top

Ma reconversion

Ma reconversion

artisan designer, designer artisan, meubles design lyon, meubles design, meuble design, createur mobilier, mobilier createur, deco lyon, lyon deco, meubles lyon, meuble design, meuble createur, objet de decoration, deco creation, creation deco, creation mobilier, designer lyon, objet deco design

J’ai toujours été passionnée par les activités manuelles et j’ai toujours, aussi loin que je me souvienne, créé et fabriqué des « trucs » ! A la fin du lycée, je ne savais pas tellement vers quelle filière m’orienter… J’hésitais entre une école d’ingénieur et une école d’art ! J’aime les sciences, la technique, les matériaux alors j’ai choisi, je crois par sécurité, la première option. J’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur en systèmes mécaniques en 2011. Pendant ces 5 ans, j’ai continué à faire des projets créatifs et j’ai pris, pendant 2 ans, des cours du soir à l’École des Beaux-Arts de Troyes.

 

En sortant de l’école, j’avais signé un CDI avec une société de prestation en tant qu’ingénieur d’études et j’ai commencé une mission chez Messier-Bugatti-Dowty : je travaillais alors sur les trains d’atterrissage des Boeing 787 Dreamliner. Mais… après 4 mois seulement, je me suis rendu compte que j’avais vraiment besoin de créer au quotidien et que mes activités hors du travail ne me suffisaient pas.

 

J’ai donc décidé de rompre mon contrat et j’ai passé des jurys d’équivalence pour entrer en école d’art. J’avais envie de faire du design pour allier la part créative et la technique. J’ai été accepté à l’École Supérieure d’Art et de Design à Orléans. J’en étais ravie ! J’avais vraiment envie d’apprendre le design dans une école d’art et non pas dans une école d’ingénieur, afin d’avoir toute la part créative, artistique et conceptuelle, en me détachant un peu de la part technique et technologique.

 

J’ai obtenu mon DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) 2 ans après être entrée à l’école. J’ai adoré cette formation même si le grand écart entre la fonctionnement d’une école d’ingénieur et une école d’art m’a demandé un petit moment d’adaptation ! Ce qui est sûr, c’est que je ne m’étais pas trompée : c’est bien le design qui m’intéressait.

 

Tout juste diplômée, j’ai commencé à travailler en freelance en tant que designer d’objet. Après quelques projets, j’ai réalisé que j’avais besoin de trouver un poste salarié, pour continuer à me former : je ne me sentais pas prête à monter mon entreprise. Je cherchais alors un poste de designer ou d’ingénieur en lien avec le design.

 

J’ai trouvé un poste d’ingénieur d’études chez Ligne Roset/Cinna (fabricant de meuble) et j’y suis restée 2 ans et demi. J’étais co-responsable du bureau d’études Sièges des deux marques. Il s’agissait de développer les sièges de la nouvelle collection. Pour cela, nous partions de plans et dessins des designers. Je définissais la structure et les plans de fabrication pour que les prototypistes que j’encadrais puisse fabriquer les premiers prototypes. Après quelques échanges avec M. Roset et les designers, nous aboutissions à des pièces prêtes pour le service « industrialisation » de l’entreprise. C’était un poste très enrichissant. J’y ai développé mes connaissances techniques, organisationnelles, managériales, … Mais petit à petit, voir les prototypistes travailler de leurs mains au quotidien me faisait envie ! Et j’avais aussi, de plus en plus, envie de créer mes propres objets … Alors j’ai décidé de quitter Ligne Roset/Cinna pour créer mon entreprise.

 

Le point de départ de cette entreprise était de dessiner et fabriquer moi-même des objets en métal. Après cette expérience chez Ligne Roset/Cinna, je me sentais prête à me lancer dans cette aventure !

Dans un premier temps, j’ai cherché un atelier. J’en ai trouvé un à St Just à Lyon, je le partageais avec une autre artisane. J’y ai surtout fait des expérimentations, qui ont conduit à certains objets de ma collection actuelle (étagère 1.3.4, boîte Pompon).

 

J’ai appris à travailler le métal avec mon papa et lors d’un stage en ferronnerie d’art… mais j’avais, en me lançant, et encore maintenant d’ailleurs, beaucoup de choses à apprendre ! Alors, en prenant le temps d’expérimenter, j’ai pris de plus en plus confiance. J’ai développé plusieurs objets et j’ai aussi réalisé quelques meubles sur-mesure. Je sens, à chaque nouvelle conception, que mes formations d’ingénieur et de designer sont vraiment complémentaires.

 

J’ai, après quelques temps, déménagé pour intégrer un atelier partagé à Villeurbanne, l’Atelier Urbain. Nous y étions entre 6 et 12 artisans, avec des métiers très différents (créatrice textile, tapissier, bijoutière, céramiste, etc.). Cette expérience a également été très riche et j’ai beaucoup aimé travailler au sein d’un collectif.

 

Depuis quelques semaines, j’ai quitté cet atelier, et la région lyonnaise, pour retourner dans ma région d’origine, la Beauce : j’y ai pleins de projets ! Vous en saurez plus très bientôt !

No Comments

Leave a Comment

error: